Quelle semaine – 2 nouveaux en cuisine qui nous ont aidé beaucoup au niveau de la mise en place / service. Des services de midi toujours très chargés. Mais, encore une rupture (je ne sais pas combien de fois ça nous arrive depuis mon arrivé en janvier !) entre moi et l’autre chef de partie… ;-( Cette fois-ci, au lieu d’essayer de rétablir un rapport “correct” avec le chef de partie (comme je faisais tout le temps avant), j’ai décidé de couper mon lien avec elle définitivement…..et donc, de chercher sérieusement un autre poste de chef de partie à Paris. Je dépense beaucoup d’énergie sur ce chemin vers, j’espère, la création de mon restaurant à Nantes. Cela ne me dérange pas, tant que c’est pour une bonne raison. Par contre, mon rapport avec l’autre chef de partie ne génère que de la mauvaise énergie…..et maintenant je dis “STOP”.

Donc, j’ai commencé à chercher sérieusement pour un autre poste ailleurs – malheureusement, il y a très peu qui sont suffisamment intéressant pour mériter le changment (et donc, un autre routine pour ma femme et mes enfants). Par contre, j’ai répondu à une annonce pour l’Ateliers des Chefs qui m’a intéressé (pas de réponse pour l’instant – on verra). En redigeant ma lettre de motivation, je me suis rendu compte que je ne cogite plus au boulot !! Quand j’étais chez Capgemini, il fallait quand même réfléchir pas mal ! Mais depuis que je suis en cuisine, je passe beaucoup de temps à FAIRE, à m’ORGANISER, à PRODUIRE, à COURIR même……mais COGITER ?…… jamais. Je pense souvent à des nouvelles idées pour la carte de midi pendant que je suis dans le metro…mais une fois au boulot (60 heures par semaine, n’oubliez pas, donc une bonne partie de ma semaine !!) ce sont les “ACTES” qui compte….il faut faire la mise en place, faire le service et ensuite te casser au plus vite pour profiter au maximum de la pause de 3 heures / 2 heures et demi…..avant de revenir et……faire la mise en place, faire le service et ensuite te casser au plus vite pour dormir…et ainsi de suite.

Pour récupérer des docs et des photos pour ma canditature pour le poste à l’Atelier des Chefs j’ai eu l’occasion de relire mes billets dans chefsdiary sur mes soirées “Dom For One Night Only”…..j’avais oublié quelle bonne énergie (même si le résultat n’était pas toujours très joyeux comme après la soirée chez Zoé Bouillon) a été générée pendant la préparation et exécution de ces soirées. Pour préparer ces soirées j’ai dû cogiter beaucoup – la conception de la carte / thème de la soirée, le lieu, la comm, les produits / fournisseurs, le personnel / les amis – et il fallait PRODUIRE et AGIR aussi. C’est de pouvoir faire les 2 qui me fait vibrer…et je suppose que c’est pour cela que je vise la création de mon propre restaurant.

Mais c’est trop tôt pour l’instant…..je ne peux pas ignorer qu’il me reste du chemin à faire pour savoir m’organiser mieux en cuisine, et surtout, de retravailler au chaud. Mais cela n’est plus possible à côté de mon collègue actuel.

D’ailleurs, j’en ai parlé avec mon chef – mes problèmes avec l’autre chef de partie, ma frustration de ne pas pouvoir cogiter / réfléchir, et aussi du fait que je m’ennuie avec la carte / garde manger. Il comprend, il propose de m’impliquer encore plus dans l’élaboration de la carte…..mais au final, l’autre chef de partie étant toujours là, la mauvaise énergie y serait aussi…..donc, pas possible pour moi. Dommage parce que j’aime bien travailler avec le chef.

Brèf…..je ne sais pas où je vais attérir, mais j’espère que cela va se faire plus tôt que tard….à suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *