J’ai connu des semaines de plus en plus difficiles ce dernier temps à cause du conflit entre une envie viscérale de me re-mettre en cuisine et le besoin d’être à la maison pour faciliter l’intégration des enfants dans leur nouvelle vie et pour préparer le 2ème volet des travaux. Je n’ai jamais été aussi mal dans ma peau – personnelle ou professionnelle. Evidemment, cela a fini par poser des problèmes pour moi et ma femme, et aussi pour la famille en générale……difficile…….

…..en tout cas, j’ai l’impression d’enfin commencer à remonter la pente…….à mon avis, le point clé était une lettre de motivation que j’ai écrit en début de semaine, pour un poste de chef dans un manoir en banlieue nantaise. Je me suis dit “si je n’y crois pas, personne va y croire”….en tout cas, je voulais mettre ma lettre sur mon blog pour en avoir une trace…..il me semble important…pour moi

la lettre :

“votre annonce pour un Chef Cuisinier sur le portail de Pôle-Emploi m’intéresse beaucoup. Je viens de m’installer dans la région après 4 années dans des cuisines gastronomiques à Paris. Vous trouverez mon curriculum vitae en pièce jointe.

Je suis attiré par le poste de Chef Cuisinier au Domaine de la Gournerie pour 2 raisons principales :

  • la biodiversité et le développement durable – l’Agenda 21 étant au coeur de votre mission, vous placez autant d’importance sur les produits de la région et, donc sur les circuits courts, que moi. J’ai décidé de quitter Paris pour Nantes parce que je voulais me rapprocher de la source pour pouvoir travailler étroitement avec mes producteurs.
  • le poste de chef cuisinier – grâce à mes 4 années d’expérience en cuisine et les plusieurs années en tant que chef de projet, je me sens prêt à relever le défi de gérer ma propre cuisine et tout ce qui va avec – l’équipe en cuisine, les fournisseurs, l’hygiène, le développement de l’offre culinaire et commercial, les fiches techniques, les clients (particuliers et entreprise). Mon ancien chef, Gilles Choukroun, m’a toujours conseillé d’oser chercher un poste de Chef Cuisinier, et maintenant, suite à mes nombreuses initiatives indépendantes, je suis prêt à oser.
  • Après 12 années en tant que chef de projet en informatique j’ai décidé de profiter d’un fongecif pour démarrer ma reconversion en cuisine il y a 4 ans. Après un stage de 8 mois dans le restaurant gastronomique “La Fontaine Gaillon” à Paris, j’ai passé 2 ans à travailler dans plusieurs établissements différents (traiteur, bistro, semi-gastro, gastro, hôtel, collectivité, indépendant, formateur) pour mieux comprendre le métier de cuisinier et pour choisir le style de cuisine qui me correspondait. En janvier 2009 j’ai intégré l’équipe de Gilles Choukroun (1 étoile michelin) à Paris en tant que chef de partie, où j’ai travaillé étroitement avec le chef pour développer dans un premier temps la carte de midi, et ensuite la carte du soir. La cuisine très créative de Gilles Choukroun m’a beaucoup marquée, ajoutant ses saveurs d’Afrique du Nord à ma préférence pour celles d’Asie et du Japon.

    En même temps, j’ai développé une activité indépendante des soirées privées à Paris pour me permettre de travailler sur ma propre cuisine, tout en accélérant le développement de mes compétences d’approvisionnement et d’organisation des évènements. Pour en savoir plus vous pouvez consulter mon blog, www.chefsdiary.com, dans la rubrique “Dom For One Night Only”.

    A la fin de 2010, ma femme a eu la confirmation de sa mutation professionnelle de Paris à Nantes pour la rentrée scolaire de 2011/12 en septembre 2011. A partir de ce moment j’ai prévenu M. Choukroun que j’allais chercher d’autres expériences culinaires avant de quitter définitivement Paris en été 2011. En février 2011 j’ai intégré l’équipe du restaurant 2 étoiles Senderens à Paris pour un stage de 2 mois, suivi par une période dans la cuisine 1 étoile de Julian Burlat à Anvers, Belgique. Ensuite, grâce à mon association avec Gilles Choukroun j’ai participé à des évènements culinaires organisés par le magazine Omnivore, dont 1 semaine à Moscou et 1 soirée au centre 104 à Paris.

    Depuis le mois de juin 2011, pendant la préparation de notre déménagement et les travaux dans notre nouvelle maison, j’ai organisé 3 évènements dans la région Nantaise – 2 soirées gastronomiques pour 52 et 30 personnes respectivement avec des cartes de dégustation, et 1 déjeuner pour 22 personnes. Lors de l’organisation des ces évènements j’ai pu commencer à développer mon réseau professionnel, notamment parmi les producteurs et fournisseurs de la région (par exemple, le gab44, le CRAPAL, la Maison Lemaitre, Beillevaire Fromager/Crémier, le maraicher Rennais Annie Bertin). La biodiversité et la mise en avant des produits locaux est au coeur de mes convictions culinaires.

    Pour en savoir plus sur mes motivations et sur mes compétences, n’hésitez pas à prendre contact avec Gilles Choukroun et/ou Luc Dubanchet rédacteur en chef du magazine Omnivore.

    Je suis d’accord que mon parcours est atypique, mais je vois cela plutôt comme l’une de mes forces.

    Je suis disponible pour entretien à la date qui vous convient.”

    En lisant ma lettre, ma femme trouvait que le message au fond était “je sais que je n’ai pas d’expérience en second, je compense avec toutes mes références”…..j’ai demandé l’avis de 2 anciens collègues…….un trouvait que la lettre était bonne, un autre était plutôt d’accord avec ma femme…..hmmmm……j’ai ajusté légèrement le texte, et je l’ai envoyée….

    …….je n’ai toujours pas eu de réponse……

    Peu importe,…..je pense que plus que d’autre chose, les 3 heures d’écriture (ehh ouais, je suis anglais n’oubliez pas !!) m’ont fait du bien….et depuis j’ai eu 1 appel pour un poste de chef de partie et 2 appels pour des postes de chef……

    je vous tiendrai au courant…..et si tout cela ne marche pas….je serai au moins à la maison pour les travaux qui commencent en semaine 41 (avec la demolition du 1er étage)…. 😉

    Une réponse

    1. Bonjour Dom,
      Maintenant que tu as écrit, passe les voir ! n’hésite pas ! tu connais les heures où tu peux te le permettre.
      Ta lettre est peut être un peu longue, elle donne l’impression que tu dois te justifier. Et pourtant, il suffit de te connaitre et de connaître tes plats pour montrer ta motivation. Et pour te faire connaître, il faut que tu y ailles.
      Fonce, qu’as tu à perdre ? un peu d’orgueil si on te dit non ? chaque non te rapprochera du oui !!
      Quant à la confiance en toi, elle va revenir, crois moi, tu n’es pas fait pour l’échec !!
      Reste en accord avec toi et avec Antonella, après…
      Courage, Marin et moi sommes avec toi de tout coeur !!
      Bises
      Delphine

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *